Prévenir peut nuire à la santé

Aller en bas

Prévenir peut nuire à la santé

Message  Guillaume le Sam 22 Nov - 21:13

Problème de la médecine "préventive": présumer l'existence d'une médecine préventive, l'idée étant d'expliquer à ceux d'entre nous qui sont en bonne santé comment le rester plus longtemps. Problème des études en épidémiologie: études prospective ou études de cohorte => les chercheurs examinent la fréquence de différentes pathologies ainsi que plusieurs critères liés à l'hygiène de vie sur de grands échantillons de population. Ensuite, ils essaient de tirer des conclusions, des hypothèses sur les facteurs à l'origine des variations de la fréquence des pathologies. Or, observer n'est pas établir une relation de cause à effet, seulement générer des hypothèses. Ex du THS (traitement hormonal substitutif): la prise d'oestrogène par des femmes américaines ménopausées peut aggraver les troubles cardiaques jusqu'à un infarctus du myocarde. Il existe trois études: l'Etude sur la santé des infirmières (Nurses' Health Study) en 1985, HERS (Heart and Estrogin/Progestin Replacement Study) en 1998 et WHI (Women's Health Initiative) en 2002. Les dernières ont invalidé la première, montrant les risques potentiels d'un tel traitement. Il faut en complément un "essai clinique aléatoire": une expérience. L'échec des études pour identifier les facteurs de risque des maladies montre la difficulté de prescrire un traitement à un patient particulier. (Gary Taubes, The New York Times, New York, Courrier International hors-série)

Guillaume

Messages : 24
Date d'inscription : 11/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum