Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs

Les vaccins dans la ligne de mire

Aller en bas

Les vaccins dans la ligne de mire

Message  Guillaume le Mar 16 Déc - 0:43

Polémiques au sujet des vaccins en raison des infimes traces de mercure qui, selon certains parents, rendraient leurs enfants autistes. Peur irraisonnée depuis la découverte des vaccins au XIXème siècle. Polémique en Grande-Bretagne autour du vaccin ROR (rougeole-oreillons-rubéole) aujourd’hui close. Mais au Nigéria, un discours de la part de chefs religieux diabolisant le vaccin contre la poliomyélite au sein des communautés musulmanes trouve des échos au sein des Nigérians. Ce serait, dans les deux cas, le fait que l’inoculation soit imposée qui posait problème. La minimisation des risques par le gouvernement britannique a été mal perçue (de même, lorsque la crise de la vache folle a éclaté ou quand les services de renseignements ont manipulé les rapports sur la présence d’armes de destruction massive en Irak). L’immunisation est l’une des rares pratiques médicales imposées par les pouvoirs publics aux citoyens, quels que soient leurs désirs ou croyances personnelles : au Nigéria, la polio serait l’œuvre d’un esprit malveillant. Inoculer un vaccin à des enfants bien portants ne joue pas non plus en sa faveur. L’approche paternaliste a renforcé le rejet du vaccin : il ne s’agissait pas d’initier les villageois ignorants aux modes de pensée scientifiques, ni de combattre la peur des parents britanniques par des faits, avec des petits tableaux montant les risques relatifs de la rougeole et de la vaccination. Mais plutôt de concentrer l’attention sur le bien-être des enfants, en insistant par exemple sur le risque encouru par ceux qui ne sont pas vaccinés. Résultats : plusieurs centaines de cas de rougeole supplémentaires en Grande-Bretagne, propagation de la polio en 2004 dans les pays voisins du Nigéria qui ne la connaissaient pas. (Jim Giles, New Scientist dans le Hors-Série Courrier International)
Doutes : le gouvernement indien a mis en vente en 2006 un vaccin pour guérir les 408 000 enfants de moins de 5 ans qui meurent chaque année de pneumonie. Il n’a aucun effet sur la forme de pneumonie la plus courante en Inde, ne protège en moyenne que 3,6 enfants sur 1000 contre un type rare de pneumonie, provoque des maladies respiratoires graves chez 1,3 enfant sur 1000 et coûte extrêmement cher (12 000 roupies soir 180€), alors qu’il existe une version standard recommandée par l’OMS dont le prix n’excède pas 10 roupies…

Guillaume

Messages : 24
Date d'inscription : 11/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum