Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs

Les nouveaux trompe-la-mort

Aller en bas

Les nouveaux trompe-la-mort

Message  Guillaume le Mar 16 Déc - 0:46

La frontière qui sépare la vie de la mort devient de plus en plus floue : « état végétatif permanent » (entièrement privé de conscience, mais encore capable de respirer sans assistance), « mort cérébrale totale » (inscrit dans la législation de la plupart des pays industrialisés, est un compromis qui consiste à dire qu’une personne ne peut être déclarée morte qu’après un arrêt irrémédiable des fonctions du cerveau). Il est devenu délicat de déclarer la mort cérébrale totale et irréversible. 1) Les lésions du cerveau sont plus complexes que ne le laisse supposer le modèle de mort cérébrale et peuvent toucher une partie du cerveau, entraînant une perte de conscience totale, alors que le reste de l’encéphale est intact. Les progrès de l’électroencéphalographie dans les années 1990 ont permis de détecter une activité cérébrale chez des patients qu’on aurait jusqu’à alors déclarés en état de mort cérébrale. 2) Il est possible de maintenir un organisme en vie, prolonger sa survie pendant des années sous respirateur. 3) Nous savons davantage sur les mécanismes d’autoréparation du cerveau. Peut-être pourra-t-on, grâce à des médicaments et des thérapies géniques, fabriquer du nouveau tissu neuronal à partir des cellules des patients. Par ailleurs, les progrès des nanotechnologies et de la miniaturisation informatique vont permettre de traiter les lésions cérébrales par des implants. Il est donc de plus en plus difficile de diagnostiquer la mort cérébrale. Mais prolonger indéfiniment la survie de patients en état d’inconscience dans l’espoir de futurs traitements à un coût social et émotionnel : coûts médicaux et paramédicaux dans le monde industrialisé plusieurs fois supérieurs au revenu moyen par foyer. La reconstruction de cerveaux détruits devra tenir compte de l’identité, sinon on évoluera vers une conception de la mort fondée sur l’information, c’est-à-dire sur la mémoire et l’esprit, plus que sur le corps proprement dit : seriez-vous la même personne si tout votre cerveau, y compris vos souvenirs et votre personnalité, avait été détruit puis reconstruit vierge pour se développer de nouveau ? Si nous sommes notre personnalité et nos souvenirs, une nouvelle personne se retrouvant dotée de ce nouveau cerveau possédera-t-elle vos biens et vivra-t-elle encore avec votre conjoint ? Lorsque nous serons capables d’enregistrer la mémoire humaine directement depuis les neurones, nous pourrons sauvegarder, corriger et partager nos vies. Si chacune de nos pensées et chacune de nos sentiments sont incorporés dans les esprits et l’expérience d’autrui, est-il alors si important que nous continuions à exister personnellement ? (James Hughes, New Scientist dans le Hors-Série Courrier International)
Mort à crédit : La valeur du cadavre est à la hausse (au moins 100 000 dollars soit 69 000€) depuis que des entreprises telles que LifeCell en récupèrent certaines parties grâce auxquelles elles réalisent des bénéfices (ex : génération de peau à destination des grands brûlés). Mais la vente « de particulier à particulier » d’organes humains est interdite. Les familles des donneurs décédés ne touchent aucune indemnité, pas plus que les donneurs sains.

Guillaume

Messages : 24
Date d'inscription : 11/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum