La géographie du sida en Afrique

Aller en bas

La géographie du sida en Afrique

Message  Amandine Clavaud le Lun 15 Déc - 18:11

Je tiens à préciser qu'il ne s'agit pas d'une fiche ( vous vous en rendrez compte du fait de la longueur ), je n'ai pas eu le temps de la faire. J'ai préféré vous communiquer les informations mm si c un peu à la dernière minute, j'espère que vous arriverez à en tirer l'essentiel.

LA GEOGRAPHIE DU SIDA EN AFRIQUE

Intro: Depuis l'émergence du VIH/Sida à la charnière des années 70-80, l'Afrique constitue le continent le plus touché: sur les 33 millions de personnes atteintes du sida dans le monde, 22 millions 380 000 vivent en Afrique. Par conséquent, l'optimisme de l'ère pasteurienne est contrarié à la découverte du sida, maladie dite émergente, en 1981 lors de la publication du Dr Michael S.Gottfield qui révèle l'existence du syndrome. En 1983, l'agent étiologique est identifié: le VIH, virus de l'immunodéficience humaine, est un rétrovirus qui se reproduisait autrement dit qui se traduit par la destruction du système immunitaire, le sida est le dernier stade de l'infection au VIH, le malade devenant vulnérable aux maladies dites opportunistes. En 1984, le virus est suspecté d'être présent sur le continent africain. Le sida, vingt après sa découverte, peut être qualifié de pandémie: il a déjà causé la mort de plus de 22 millions de personnes. Comme toute épidémie, l'infection au sida a une histoire, une évolution temporelle mais aussi une géographie spécifique soulignant son inscription spatiale et ses itinéraires de propagation. Les territoires constituent une des formes d'expression de la maladie. La géographie du sida permet de constater l'impact de la maladie sur le territoire révélant la complexité de la répartition de la maladie du fait du grand nombre de facteurs à prendre en compte ( historiques, sociaux, politiques, culturels, liés aux milieux), et la diversité de la terre africaine. Par conséquent, nous sommes amenés à nous poser les questions: pourquoi là ? Le singulier de l'intitulé du sujet "la géographie du sida en Afrique" est-il pertinent?

I. La répartition du VIH/Sida en Afrique du Nord: une faible prévalence mais une épidémie à ne pas négliger
ONUSida intègre Afr du Nord avec l'ensemble régional du Moyen Orient du fait des facteurs culturels similaires (islam) et de la spécificité des facteurs de propagation dans cet ensemble régional.

1) Un faible taux de prévalence ne signifie pas faible risque
Afr du Nord: taux de prévalence modeste 0,3% soit 380000 personnes des 15-49 ans vivant ac le virus en 2002, 35000 nouvellement infectées, 25000 décès dus au VIH.
Faible taux et augmentation lente par rapport aux autres régions mais nb de décès dus au VIH multipliés par 6 depuis les années 90.

2) Les facteurs de risques
La plupart des infections concernent des hommes et sont concentrées ds les zones urbaines (Algérie taux de prévalence de 1,6%)

La ville de Tamanrasset montre que la répartition de la maladie est contrastée: taux de prévalence de 20%, plaque tournante entre le Nord de l'Algérie et l'Afr.noire, rôle pont entre les deux ensemble régionaux ( mouvements de migrations: jeunes hommes célibataires ont eu des comportements à hauts risque)
Cette ville a été la 1ère porte d'entrée des sous types afr. en Algérie puis ds tt le Maghreb

rapports hétérosexuels non protégés: femmes enceintes vulnérables ac taux de prévalence jusqu'à 3% et femmes en général: st contaminées par leur conjoint ou lors de rapports extraconjugaux

rapport sexuels rémunérés non protégés: peu recours au préservatif 1/10 l'utilise en Egypte, 4/10 au Soudan, 9% des prostituées en Algérie et 2-3% des prostituées au Maroc sont séropositives

rapports sexuels entre hommes: Egypte 6% hommes ayant des rapports sexuels ac des hommes sont séropositifs, 9% le sont au Soudan.

Principale voie avérée de transmission due à la consommation de drogue injectable contaminée: en Tunisie + de 80% des 186 séropositifs interrogés étaient des consommateurs de drogue injectable.

Lien entre consommation de drogue injectable et rapports sexuels non protégés: 60% conso de drogue en Syrie ont échangé des services sexuels et parmi eux 40% n'utilisaient pas le préservatif.

3) Danger
mm si infection a pu être réduite grâce à l'amélioration du contrôle du don du sang, aux mesures de sécurité pr les transfusions, effet protecteur de la circoncision ou augmentation de l'âge du mariage, il n'en reste pas moins que l'épidémie, malgré son faible taux, laisse présager une augmentation du taux de prévalence mais surtout une éventuelle transmission des conso de drogues injectables à la pop générale.

II. La répartition du sida en Afrique subsaharienne: une épidémie généralisée
L'Afr subsaharienne est l'ensemble régional le plus touché au monde par le virus avec 22 M de personnes vivant ac le VIH soit 2/3 du total mondial, les 3/4 des décès dus au sida au niveau mondial.

1 ) Les facteurs communs
Absence de recours au préservatif: contamination hétérosexuelle ds 70% des cas( femmes les plus vulnérables) et contamination mère enf ( 90% des enfants atteints par le VIH sur le total mondial sont en Afr subsah).
rapports sexuels ac de multiples partenaires et comportements à risque
zones urbaines mais disparités régionales
prostitution

2 ) L'Afrique de l'Ouest et centrale
Le taux de prévalence est globalement stable ou en régression. Mais taux élevés: au Nigéria, on compte 3M de personnes atteintes. La mortalité joue pour bcp dans la baisse de la prévalence. Les zones urbaines constituent des lieux à hauts risques de contamination ( en Côte d'Ivoire Abidjan pré la plus élevée), la prostitution est un autre élément de propagation au Mali notamment où les prostituées ne se protègent pas avec leurs partenaires réguliers, les taux de prévalences pouvant atteindre 50% au sein de ce groupe, sans compter l'absence de recours au préservatif et les rapports sexuels ac de multiples partenaires.
Les femmes restent les plus touchées et vulnérables, les taux de prévalence augmentant en ce qui les concerne: en Rép centrafr les f st 2fois plus atteintes ke les h pré natio
Les exemples du Sénégal et de la Côte d'Ivoire sont quant à eux fort intéressants puisqu'il souligne le rôle du repli dans la limitation du virus pour le Sénégal, et le rôle des mobilités, de l'immigration dans la diffusion de la maladie en ce qui concerne la Côte d'Ivoire.

3 ) L'Afrique Australe
L'Afr australe est la région la plus affectée par le sida comportant 1/3 des nouvelles infections et de tous les décès dus au sida dans le monde en 2007.
Les facteurs historique et économique sont à prendre à considération puisqu'ils ont conditionné la diffusion du sida: politiques ségrégationnistes, croissance urbaine rapide notamment en Afr du Sud, au Botswana avec une croi urbaine de 2% 1960 à 50% 1999 et mouvements de migration ( l'Afr du S est une terre d'accueil) .

Les taux de prévalence élevés
Baisse des taux de prévalence mais l'Afr du Sud compte le plus grand nombre d'infection ac 5,5 millions de personnes vivant ac le VIH en 2006, le Zimbabwe a un taux de prévalence nationale 18%, au Swaziland 26% le plus élevé au monde, 25% au Lesotho tout comme au Botswana, 17% en Zambie, 16,1% au Mozambique

disparités régionales
les taux varient en fonction des pays, des régions et mm au sein des régions:
Afr du Sud 55% personnes infectées vivent ds régions du Kwazulu-Natal, du Gauteng, prévalence peut aller jusqu'à 39% kwazulu natal
Au Malawi, ds le Sud 22%, nord et centre 7,5%

Le lien entre tuberculose et sida
50% à 80% personnes atteintes de la tuberculose en Afr Australe sont séropositives: pb injection jumelée à répondre de front.

Absence d'utilisation du préservatif et d'éducation sex
Au Lesotho 5% h mariés ou concubins utilisent préservatifs,1/3 jeunes mariés ont des conn
En Namibie, 1/2F 1/3H pas préservatif, 3/4 H et d F 15 24 ans rap sex à hts risq
Au Botswana, abs de conn de la maladie

Rapports sexuels ac partenaires occasionnels
une hausse sensible de la prévalence du VIH chez les personnes qui ont de multiples partenaires (31% hommes ayant plus de 10 partenaires au cours de leur vie)

La prostitution
Ile Maurice 75% prostituées conso d drogues

Les populations touchées
les femmes
39% province du Kwazulu Natal Afr du Sud, les femmes représentent 90% nouveaux cas d'infection
57% infections au Lesotho : femmes
les femmes les plus jeunes
1/4 séropositives ado 15-19 ans Swaziland
les femmes les plus âgées
femmes de 20-29 ans 5,6% Afr du Sud
51% femmes de 25-29 ans dans un district rural
Botswana: 1/2F encei 30 34 ans
les hommes de 24 29 ans et plus vieux
Swaziland: h 30 34 ans 44% séropositifs, 45% VIH 35 39 ans

La conso de drogues
Maurice 3/4 pers infectées sont d consommateurs de drogues

qq avancées: le chgt des comportements, le recours au préservatif augmente ds certains pays notamment en Zambie où la prévalence a baissé aussi bien parmi les femmes enceintes, que chez les jeunes de 15-24 ans et au Botswana où l'utilisation du préservatif est passé à 95% chez les jeunes non mariés. La géo de l'épidémie en Afr de l'Ouest souligne la complexité à traiter le pb du sida du fait de la diversité des situations.

4 ) L'Afrique de l'Est
La prévalence est stable ou en légère baisse.
Néanmoins, si le taux d'incidence reste stable alors que accroissement de la pop et mort des personnes infectées font baisser le taux de prévalence, cela signifie qu'il y a un nombre croissant de personnes infectées comme nous pouvons le constater en Ouganda, Kenya où le taux de prévalence oscille entre 6,7% et 5,1%.
On peut craindre une hausse de l'épidémie notamment en Ouganda du fait du taux élevé de prévalence chez les femmes (8,7% contre 4,6% hommes Kenya, Burundi 16% femmes enceintes), de la transmission potentielle au sein des couples ( 3% VIH, 5% sérodifférents sur 400 couples interrogés Ouganda), de l'augmentation des rapports sexuels avec des partenaires occasionnels (de 12 à 16% pour les femmes, 29% à 35 % pour les hommes Ouganda, en Tanzanie) mais aussi et surtt à la baisse de l'utilisation du préservatif (en Tanzanie 80% h/f n'utilisent pas le préservatif), de l'importance de la prostitution ( prostituées utilisent préservatifs 70% des cas ac leurs clients mais pas ac leurs petits amis qui sont des personnes à hauts risques d'infection 32% contre 13% pr les prostituées), de la haute prévalence dans les zones urbaines (en Éthiopie 5 fois plus élevée en ville qu'en zones rurales).

Un effort de prévention doit être mis en place afin de limiter la propagation du VIH/Sida.

Amandine Clavaud

Messages : 3
Date d'inscription : 12/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum