Le choléra a déjà fait plus de 1 100 morts au Zimbabwe

Aller en bas

Le choléra a déjà fait plus de 1 100 morts au Zimbabwe

Message  Guillaume le Sam 22 Nov - 20:48

Epidémie de choléra sans précédent au Zimbabwe : près de 300 morts, s’est propagée à l’Afrique du Sud voisine. L’espérance de vie a chuté à 36 ans. Le système de santé zimbabwéen était considéré comme un modèle de réussite dans les années 1990. L’effondrement de l’économie a entraîné une dégradation des conditions sanitaires, un effondrement du système de santé. Une grande partie des personnels qualifiés ont fui le pays ; près de la moitié de la population aura besoin d’une aide alimentaire en janvier ; l’inflation serait supérieure à 210 millions pour cent. (Le Monde, 21/11/08 )

Le gouvernement zimbabwéen a, le 27 novembre, sollicité pour la première fois l'aide internationale, en soulignant qu'avec le début de la saison des pluies, la situation menaçait d'empirer. Harare est privée d'eau courante depuis le 30 novembre du fait d'une pénurie de produits destinés à la désinfection. La municipalité vient de décider d'offrir des tombes gratuites aux victimes de la maladie. Cette crise sanitaire frappe des populations déjà vulnérables, notamment des enfants. Les importants mouvements de population constituent également un facteur de risque. Les agences humanitaires des Nations unies ainsi que de très nombreuses ONG sont actuellement mobilisées pour circonscrire le phénomène. L'action est rendue particulièrement difficile du fait de la destruction des structures sanitaires et de la pénurie de médecins et d'infirmières qui, pour beaucoup, ont quitté leur pays. CRISE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE SANS PRÉCÉDENT: l'inflation se chiffre en millions de %, le chômage dépasse les 80%. Près de la moitié de la population aura besoin d'une assistance alimentaire dès janvier. La crise se double d'une paralysie politique totale après la défaite de Mugabe aux élections de mars, mais pouvoir et opposition n'arrivent toujours pas à s'entendre sur la répartition des ministères. Edwin Muguti, le ministre adjoint zimbabwéen de la santé, estime que la flambée épidémique est "le résultat des sanctions illégales imposées par l'Occident". (Le Monde, 02/12/08 )

La capitale, Harare, compte le plus de victimes, suivie de Beitbridge, située à la frontière avec l'Afrique du Sud. L'épidémie pourrait continuer à se développer avec l'arrivée de la saison des pluies, compte tenu du délabrement des infrastructures de distribution d'eau potable et du manque d'égouts. 60 000 personnes pourraient contracter cette maladie. Le pays commence en outre à être confronté à la maladie du charbon (ou anthrax), vraisemblablement après que des habitants ont consommé de la viande avariée provenant d'animaux infectés par la bactérie responsable de cette affection. L'OCHA (bureau de coordination des affaires humanitaires) tente avec plusieurs ONG de trouver des solutions aux problèmes environnementaux: construction de latrines, acheminement d'eau potable, purification de l'eau, distribution de savon, etc. Menace d'extension géographique de l'épidémie, risques croissants de famine. Selon Oxfam, dans certaines régions du pays, seuls 10 % des fermiers disposent de semences pour de futures cultures. Tous les pays voisins ont recensé des cas de choléra. (Le Monde, 19/12/08 )

Guillaume

Messages : 24
Date d'inscription : 11/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum